Chapitre 26 Fan Fiction #1

A nouveau Aubrey, se réveilla dans cette pièce noire. Cette fois-ci, il se souvenait de ce qu'il s'était passé quelques heures avant. Il se mit debout. Il avait encore les idées confuses. Il fit quelques pas en avant, mains tendues devant lui à tâtonner l'air.

 

Rapidement il toucha une surface dure et froide. Il décida de longer cette surface qui devait être un mur, peut-être tomberait-il sur un interrupteur. Quelques pas plus tard, il heurta un objet qui tomba avec lui dans un grand fracas métallique.

 

- « Aie ! Eh ben c'est malin. Qui a laissé ça là ? »

 

D'un coup, un bruit se fit entendre, de l'autre côté du mur. Aubrey se releva en vitesse pour essayer de trouver une cachette mais dans le noir, ce n'est pas facile, en plus il se reprit les pieds sur l'objet métallique, mais ne tomba pas cette fois. Puis un bruit de clé dans une serrure se fit entendre plus près de lui.

 

Aubrey resta debout sans bouger. Puis la lumière s'alluma. Pour la première fois, il vit l'endroit où il se trouvait. Il était dans un local de répétition de musique, un endroit insonorisé. Il y avait des instruments de musique un peu partout, des guitares, un piano, une batterie, des micros, des tonnes de câbles et du matériel de sonorisation. Par mégarde il s'était pris les pieds dans la batterie.

 

Dans l'antre de la porte, il aperçut une femme blonde avec un tatouage sur le bras.

 

- « Salut Jimmy » Dit-elle.

 

D'un coup quelques souvenirs lui renvient en mémoire.

 

Cette fille s'appelait Mylene Boski et il l'avait rencontré au restaurant de Damestown.

 

- « Hou là ! j'n't'ai pas loupé. » Dit-elle avec un sourire qui voulait dire désolé, en désignant la bosse qu'il avait sur la tête.

 

D'autres souvenirs lui reviennent. 

Il était chez elle, tous les deux autour d'une table garnie de bonne nourriture.

 

Pendant qu'Aubrey était dans ces souvenirs, Mylène s'approcha de lui, sans qu'il s'en rendre compte.

 

Ensuite un autre souvenir. 

Mylène le menaçait avec un pistolet.

  

De peur, il revient à la réalité et leva les yeux sur elle.

 

- « Passons aux choses sérieuses. » Lâcha-t-elle.

 

Elle était en face de lui, l'air dur et agressif, une arme pointé sur lui.

 

Par réflexe, Aubrey recula pour garder un peu de distance entre eux, mais il heurta une 3e fois la batterie et tomba à nouveau sur les fesses.

 

- « Jimmy chérie, n'aie pas peur. » Dit-elle avec tendresse. « Je dois juste te tuer car t'en sais trop. Mais ça sera rapide et sans douleur si tu participes. » Elle lui sourit.

- « Oh ! C'est très rassurant tout ça. » Dit Aubrey avec un faux sourire, en essayant de rester calme.

 

Son cerveau d'agent du FBI lui intimer l'ordre de fuir mais il resta assis sur le sol, là où il était tombé. Il se dit que gagner du temps était la meilleure chose à faire, le temps de trouver le bon moment pour fuir ou attaquer son assaillante.

 

- « Avant de mourir, tu pourrais me rafraîchir la mémoire ? Comment suis-je arrivé là ? Qu'est-ce qui s'est passé ? Pourquoi tu m'as enlevé ? » Dit-il en espérant que ses paroles ne précipitent pas sa mort.

 

Mylene soupira et perdit son air dur. Elle abaissa son arme, mais tout en gardant un œil sur son otage, elle alla chercher le tabouret qui se trouver près de la batterie pour s'y asseoir à quelques mètres d'Aubrey. Elle se lance dans son explication.

 

- « Je ne voulais pas en arriver là. » Commença-t-elle un peu triste. « Je me suis vraiment intéressé à toi au début. » Elle fit une pause. « Et puis tu as découvert mes secrets, par ma faute. Qu'est-ce que je peux être maladroite parfois. »Jura-t-elle pour elle-même. « Comme t'es du FBI, j'ai paniqué, je t'ai assommé d'où la bosse sur ta tête, je ne savais pas quoi faire de toi, alors je t'ai enlevé. » Elle changea de ton et devient plus agressive. « Tu es devenu un danger pour moi et c'est pourquoi je dois te tuer, les flics sont à ta recherche, et il vont bientôt remonter jusqu'à moi. »

- « Assassiner un agent du FBI, te coûtera bien plus cher qu'agression, enlèvement et séquestration. » Précisa Aubrey.

 

La femme sembla hésitée.

 

- « Mon plan est sans failles. » Expliqua-t-elle essayant de se montrer sûr d'elle, tout en agitant l'arme vers Aubrey pour essayer de l'intimider.

- « Quel plan ? Quel que soit ton plan, le Jefferson et le FBI, te retrouveront et t'inculperont de mon meurtre, ils sont très forts, tu sais. »

- « Mais tu seras mort et mes secrets seront bien gardés. » Répliqua-t-elle avec arrogance.

- « Ces secrets donc tu parles, je m'en souviens plus, alors pas la peine de me tuer. Tu peux encore faire machine arrière. Il n'est pas trop tard. » Annonça l'agent qui essayait de la raisonner.

 

Mylene commença à devenir nerveuse, ses mains se mirent à trembler.

 

Aubrey, inquiet, regarda tour à tour son arme dans les mains de son ennemie et Mylene, il craignait qu'elle ne tire accidentellement, tellement qu'elle était nerveuse.

 

- « Mon plan est de te tuer et de jeter ton corps dans la rivière tout près de là. » Dit-elle un peu moins sûre d'elle.

- « Oh ! C'est tout ? » Ironisa Aubrey malgré lui, les yeux toujours entrain de faire le chemin entre les mains de Mylene et son visage.

 

Mylene troublé, se leva et fit les cent pas nerveusement. Dans sa tête, elle vérifiait si son plan était vraiment sans failles.

 

Aubrey se dit « agit avant de te retrouver sur une table d'autopsie, fuit, trouve une arme, n'importe quoi pour te sortir de là. » Voyant son kidnappeur le dos tourné, son cerveau lui dit « profite-s'en, tires-toi de là ».

 

Doucement il se mit accroupi, prête à courir vers la porte ou encore à bondir sur elle. Dans son mouvement il fit tinter les cymbales de la batterie, ce qui attira l'attention de son ravisseur.

 

- « Qu'est-ce tu fait  ? » Interrogea-t-elle voyant qu'il avait bougé.

 

Aubrey regarde la porte. Mylene comprit son intention.

 

- « Oh que non, tu n'ira nul part. » Cria-t-elle remplie de rage.

 

Aubrey, sous l'effet de l’adrénaline, bondit sur ses pieds, fonça droit vers la porte qui était entre ouverte, mais Mylene se mit en travers de son chemin, dans son élan, il la bouscula, elle tomba à terre. 

 

Avant qu'Aubrey n'ait atteint la porte et en moins de temps qu'il faut pour le dire. Mylène rageuse comme jamais, se redressa sur ses genoux aussi vite qu'elle le pu et visa, tant bien que mal, Aubrey de son arme, puis tira..

Fansbones est un site créé par des fans sur la série Bones.

 

Tous droits réservés à @fansbones.